L’importance de la sauvegarde des données pour l’entreprise

L’importance de la sauvegarde des données pour l’entreprise

Parfois négligée par les entreprises, la sauvegarde des données est pourtant une mesure de sécurité essentielle face aux risques qui pèsent sur sa data.

Que risquez-vous à négliger la sauvegarde de vos données ?
La data est de plus en plus précieuse pour votre activité et il est indispensable de la protéger. Pourtant, la sauvegarde des données est parfois négligée par les entreprises, alors qu’il s’agit d’une mesure de sécurité essentielle.

Qu’est-ce qu’une sauvegarde de données ?

La sauvegarde des données consiste à faire des copies des données numérisées et d’autres informations commerciales au cas où les données seraient corrompues, supprimées ou perdues. Vous pouvez ensuite utiliser la copie de sauvegarde pour restaurer ou récupérer vos données pour la continuité des activités et la reprise après sinistre.

De nombreux services informatiques créent plusieurs copies de sauvegarde, en conservant une copie sur site pour une récupération rapide et une seconde copie hors site ou dans le cloud. Cela se produit généralement dans le cas où la copie sur site est endommagée suite à une catastrophe naturelle ou d’origine humaine.

Les premières méthodes courantes de sauvegarde des données consistaient à télécharger les données du disque dur de l’ordinateur sur un ensemble de petites disquettes, qui étaient stockées dans des conteneurs physiques.

Depuis, l’émergence des technologies a rendu possible la sauvegarde des données à distance et de télécharger d’énormes quantités de données sur de petits appareils portables. Les services de cloud et les options connexes facilitent le stockage des données à distance. Ainsi, les données sont sécurisées dans le cas où l’ensemble d’une installation ou d’un site est compromis. Quant aux technologies RAID, ou miroir, elles offrent des options de sauvegarde automatisées.

Les principales causes de la perte de données

De nombreux facteurs, qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise, peuvent compromettre les données informatiques de votre organisation.

Les cyberattaques et les logiciels malveillants

Les attaques informatiques constituent un risque non négligeable pour les entreprises. Parmi elles, les ransomwares (ou rançongiciels) sont sans aucun doute les plus médiatisées et les plus spectaculaires. Mais il existe de nombreuses autres menaces qui peuvent mettre en péril vos données et vos systèmes d’information : phishing, malware, spyware, etc.

Face au risque de cyberattaque, l’utilisation de logiciels antivirus et anti-malware est bien sûr utile, mais souvent insuffisante. La plupart des entreprises sont donc exposées au vol ou à la suppression de leurs données par un pirate informatique.

Les erreurs humaines

En matière de perte de données, le facteur humain ne doit pas être négligé. En effet, aucune entreprise n’est à l’abri d’une erreur de saisie, d’une suppression involontaire de fichier ou encore de l’envoi de données informatiques au mauvais destinataire. Les collaborateurs, encore trop peu formés et sensibilisés à ces problématiques, sont à l’origine de la plupart des incidents de cybersécurité.

D’ailleurs, les cybercriminels n’hésitent pas à en tirer profit. L’ingénierie sociale est une pratique bien connue, consistant pour l’escroc à manipuler un employé afin de lui soutirer des informations sensibles. Enfin, certains collaborateurs sont susceptibles d’effectuer eux-mêmes des actes malveillants à l’encontre de l’entreprise.

Les causes accidentelles

Le système d’information d’une entreprise peut également être endommagé par un sinistre accidentel, mettant en péril ses données informatiques. Panne, dégât des eaux, incendie, acte terroriste… Les causes potentielles sont nombreuses.

Bien entendu, il est difficile de se prémunir contre ces événements, d’où l’importance de la sauvegarde des données. En outre, l’entreprise a tout intérêt à prévoir un Plan de Reprise d’Activité (PRA), prévoyant tous les moyens matériels et humains nécessaires pour reprendre son activité après un sinistre.

Le vol

Le vol d’un ordinateur, d’un smartphone, d’un disque dur externe ou d’une clé USB peut également entraîner une perte de données. Face à ce risque, l’entreprise peut mettre en place un certain nombre de protections physiques, comme des câbles antivol. Elle doit également sensibiliser les populations les plus à risque, comme les commerciaux itinérants.

L’obsolescence du matériel informatique

Pour éviter une panne matérielle entraînant une perte de données, l’entreprise doit assurer la maintenance de ses appareils pour prolonger leur durée de vie, mais aussi anticiper leur obsolescence, en les remplaçant avant qu’il ne soit trop tard.

garde de données sur un périphérique de stockage en réseau au lieu d’un disque dur présente de nombreux avantages : en plus d’une meilleure résilience (grâce aux multiples copies

Quelles sont les conséquences d’une perte de données pour l’entreprise ?

Si le pire n’a pas pu être évité, l’entreprise s’expose à des retombées potentiellement désastreuses, à court et à long terme.

L’impact financier

Une perte de données peut avoir des conséquences très lourdes sur le plan financier. En effet, cet événement engendre un ralentissement de l’activité de l’entreprise, voire même un arrêt total si elle est très dépendante à sa data. Sans compter la diminution de la productivité dans ce contexte difficile. Il en résulte une importante perte de chiffre d’affaires, qui ne fait qu’augmenter si la situation se prolonge.

D’après une étude réalisée par Dell, les pertes de données coûteraient en moyenne 959 493 $ aux entreprises. Si cet événement s’accompagne d’une indisponibilité du site web de l’entreprise, la facture est encore plus salée. Selon la même étude, une interruption non planifiée des systèmes coûterait 513 067 $ en moyenne.

Ajoutons également les pénalités auxquelles s’exposent les entreprises dont les données personnelles ont été compromises. Dans le cadre du RGPD, une amende correspondant à 4 % du chiffre d’affaires de la société peut être appliquée. Mais le montant peut être beaucoup plus élevé dans certaines situations.

L’impact sur l’image de marque

La compromission des données d’une entreprise a également un impact non négligeable sur sa réputation. En effet, les organisations concernées se retrouvent bien souvent sous le feu des projecteurs, avec des retombées négatives sur leur image, mais aussi sur la confiance et la fidélité de leurs clients.

Ces derniers risquent donc de se tourner vers un autre fournisseur, ne souhaitant pas poursuivre leur collaboration avec une entreprise présentant des failles de sécurité. Outre cette perte de clientèle potentielle, la société pourrait perdre de nombreuses opportunités commerciales à l’avenir.

Pour éviter ces conséquences potentiellement dramatiques, la mise en place de mesures de protection des données est indispensable. Malheureusement, ces dernières ne suffisent pas toujours… D’où l’importance d’effectuer des sauvegardes régulières, afin de restaurer les données le plus rapidement possible en cas d’incident.

Les bonnes pratiques pour la sauvegarde des données

Une sauvegarde de données consiste à copier les fichiers présents dans le système d’information de l’entreprise, avant de les placer en « lieu sûr ». En cas de cyberattaque ou de sinistre, cette copie de sauvegarde vous permettra de restaurer vos données et de reprendre votre activité dans les meilleurs délais, en limitant les pertes.

Cependant, toutes les sauvegardes ne se valent pas : il est important d’utiliser une bonne méthode pour sauvegarder et restaurer votre data dans les meilleures conditions.

La sauvegarde des données en local

Pour sauvegarder vos données, la méthode la plus évidente consiste à enregistrer des copies de vos fichiers sur des périphériques de stockage physiques : disque dur externe, clé USB, etc. Ainsi, vous avez la garantie d’avoir immédiatement vos sauvegardes sous la main en cas de besoin.

Cependant, ces supports de stockage sont exposés aux sinistres, aux vols et à d’autres risques. C’est pourquoi il est intéressant de stocker une copie de sauvegarde supplémentaire en dehors des locaux de l’entreprise.

La sauvegarde des données dans le cloud

La sauvegarde dans le cloud consiste à stocker des copies des données de l’entreprise sur des serveurs distants, accessibles par le biais d’une connexion internet. D’une part, cette solution offre un niveau de sécurité et de redondance élevé. D’autre part, elle permet à la société d’avoir accès à ses copies de données à tout moment, même en cas de sinistre physique.

Généralement, les logiciels de sauvegarde dans le cloud effectuent des sauvegardes automatiques (par exemple, toutes les 24 heures) et ne nécessitent aucune intervention manuelle. Attention, toutefois, à bien conserver vos données dans un espace de stockage sécurisé.

La règle 3-2-1, pour une sauvegarde des données optimale

La règle 3-2-1 est basée sur trois grands principes :

  • Conserver au minimum 3 copies de sauvegarde.
  • Stocker les données dans au moins 2 formats différents : disque dur externe, cloud, clé USB…
  • Conserver 1 copie de sauvegarde hors site (par exemple, sur le cloud) pour la protéger contre les sinistres physiques.

 

Nous l’avons vu, une perte de données peut avoir des conséquences désastreuses pour votre entreprise. C’est pourquoi il est indispensable de mettre en place des mesures de sécurité adaptées, à commencer par la réalisation de sauvegardes complètes de vos fichiers.

Post Your Comment

Besoin d'aide ? Assistance 24h/7j

Nous sommes disponible quand vous en avez besoin. Nous sommes là pour vous, 24h/7j/365.